URML Normandie

Pour une meilleure experience utilisateur
veuillez tourner votre smartphone

CORONAVIRUS
COVID-19
CORONAVIRUS
COVID-19
Toutes les actions

CORONAVIRUS
COVID-19

Toutes les actions

L’URML Normandie est confrontée, chaque jour, à des interrogations des praticiens de terrain sur la prise en charge de l’infection à COVID-19.

Mobilisée depuis plusieurs semaines, l’URML Normandie participe de manière quotidienne aux cellules de crise de l’ARS Normandie et relaie les interrogations en concertation avec la Direction Générale de la Santé et le Ministère de la Santé. Elle a pour mission de vous informer sur la marche à suivre en région concernant le COVID-19.  Attention, les consignes changent quotidiennement.

Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site internet et à vous inscrire à nos communiqués par mail en vous inscrivant à contact@urml-normandie.org

Vous pouvez également vous inscrire directement dans le formulaire figurant ci-dessous.

N’hésitez pas également à nous transmettre toutes vos interrogations.

  • En savoir plus
    Quelques chiffres

    Le 3 Avril 2020

    A partir du 17 mars 2020 à midi, pour 15 jours minimun, les déplacements sont interdits

    En Normandie, 1 717 personnes ont été testées positives au COVID-19, et ce au 3 avril 2020 sur un total de 10 156 prélèvements (soit 17% de posivité).

    650 personnes sont hospitalisées, dont 197 en réanimation :

    • 131 personnes hospitalisées dans le Calvados
    • 63 personnes hospitalisées dans l'Eure
    • 59 personnes hospitalisées dans la Manche
    • 59 personnes hospitalisées dans l'Orne
    • 338 personnes hospitalisées dans la Seine-Maritime

    Parmi elles, 93 personnes sont décédées en établissement de santé (avec un âge médian de 80 ans).

    Depuis début mars, 258 personnes sont sorties d'un établissement de santé.

    Devant l’augmentation du nombre de cas, la recherche systématique de contacts est devenue inutile. Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage. Seul le dépistage pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles et les professionnels de santé permet de prendre des mesures immédiates. (Cf. Prélèvements COVID-19)

    [bouton]Point de situation en Normandie – ARS Normandie[/bouton]

     

    GEODES : suivre l’évolution de l’épidémie de COVID-19 en France et en région Normandie

    Santé publique France met à disposition, via son observatoire cartographique GEODES, des indicateurs de suivi de l’épidémie de COVID-19 par région, département, sexe et classe d’âge (données hospitalières, données des urgences, données SOS Médecins…). Les données sont actualisées chaque jour et arrêtées à J-1 14h.

    En un clic, consultez :

    [bouton]Accéder à l'ensemble des indicateurs disponibles sous GEODES - Pathologie - COVID-19[/bouton]

  • En savoir plus
    Organisation dans les cabinets

    Le 3 Avril 2020

    [bouton] Affiche des gestes barrières [/bouton]

    [bouton]Vidéo des gestes barrières[/bouton]

    Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00. Il est poursuivi au moins jusqu'au 15 avril 2020.

    En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

    • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
    • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité [1] dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
    • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d'une affection de longue durée.
    • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
    • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
    • Convocation judiciaire ou administrative.
    • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

    [1] Y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèce

    Les deux documents nécessaires pour circuler :

    • l'attestation individuelle, à ou à reproduire sur papier libre. Elle doit être remplie pour chaque déplacement non professionnel ;
    • l'attestation de l'employeur pour se déplacer sur son lieu de travail. Elle est valable pendant toute la durée des mesures de confinement et n’a donc pas à être renouvelée tous les jours.

    Les infractions à ces règles seront sanctionnées d'une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et 1 500 euros en cas de récidive.

    Seuls le document officiel du ministère de l'Intérieur ou une attestation sur l'honneur sur papier libre peuvent être utilisés comme justificatifs.

    Concernant les médecins, après échange avec le Ministère, le CNOM a confirmé que la carte professionnelle suffisait pour les médecins pour se déplacer sur le territoire en ce qui concerne les trajets domicile-travail. Nous vous recommandons toutefois de disposer également de votre carte d’identité.

    Le Gouvernement a toutefois précisé sur son site que pour ses déplacements personnels, le médecin doit présenter l’attestation de déplacement dérogatoire.

    [bouton]Décret n° 2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19[/bouton]

    [bouton]Attestation de déplacement dérogatoire (pour vos patients le cas échéant et vos déplacements personnels)[/bouton]

    [bouton]Attestation de déplacement professionnel (pour vos salariés le cas échéant)[/bouton]

    [bouton]CORONACLIC – Plateforme mise en place par le Collège de Médecine Générale en lien avec le Ministère[/bouton]

    L’URML Normandie travaille activement, en lien avec les doyens des facultés de médecine de Caen et de Rouen, pour la mise en place de renforts d’étudiants en santé au sein de certains cabinets, PSLA, MSP, afin de consolider les effectifs pour répondre aux nombreux appels téléphoniques. Une information plus précise vous sera délivrée ultérieurement.

  • En savoir plus
    Masques chirurgicaux et FFP2

    Le 30 Mars 2020

    Un nouvel envoi de masques chirurgicaux et FFP2 aux officines vient d’être réalisé via les grossistes répartiteurs pour une livraison au cours de la semaine et correspond à la dotation hebdomadaire prévue pour les professionnels de ville.

    Ce message vise à vous informer du cadre de délivrance aux professionnels fixé par la cellule nationale de crise. Sur l’ensemble du territoire national, les masques nouvellement livrés doivent être distribués selon les modalités suivantes :

    •  Médecins, biologistes médicaux et IDE : 18 masques par semaine et par professionnel (dont 6 masques FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités) ;
    • Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel ;
    • Sages-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine et par sage-femme ;
    • Masseurs-kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel (dont 2 masques aux normes FFP2 maximum par semaine dans le strict respect des indications et selon les disponibilités) pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables.

    Il est précisé que l’ordre dans lequel apparaissent les professionnels dans la liste ci-dessus ne constitue pas un ordre de priorité.

    Enfin, cette livraison ne concerne pas :

    • Les chirurgiens-dentistes pour lesquels une organisation spécifique est mise en place, en lien avec l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes, pour délivrer les masques pour ces professionnels et leur permettre d’assurer les soins urgents ;
    • Les services d’aide et de soins à domicile et les prestataires de services et distributeur de matériels qui sont désormais approvisionnés par un autre circuit.

    [bouton]DGS Urgent du 27 mars 2020[/bouton]

    [bouton]Affiche, quel masque porter en ville ?[/bouton]

    Les médecins peuvent prescrire des masques à leurs patients considérés comme personnes fragiles. La prescription se fait de manière classique, il n’y a pas de document particulier à utiliser.

    Cette prescription doit être réservée aux personnes les plus fragiles afin de ne pas mettre en péril les stocks limités de masques. DIAGNOSTIC / PATIENTS A RISQUES

    Toutefois, il n'y a pas de masques disponibles pour les patients, y compris pour les ceux à risques.

    Une pénurie est également constatée en ce qui concerne les solutions hydroalcooliques et les autres équipements (surblouses, charlottes, etc). Nous vous invitons à vous tourner vers la solidarité en contactant les entreprises de votre territoire pouvant disposer de ces équipements.

  • En savoir plus
    Garde d’enfants de médecins libéraux

    Le 17 Mars 2020

    Un service de garde des enfants scolarisés (maternelle, primaire et collège) des médecins libéraux est assuré dès lundi matin sur leur lieu habituel de scolarisation. Il vous faudra présenter votre carte professionnelle de santé (CPS).

    Ecoles, collèges, lycées et universités sont fermées, au moins jusqu'aux vacances de printemps.

    [bouton]Site du Gouvernement[/bouton]

    L’éducation nationale accueillent les enfants selon les modalités habituelles.

    Attention, les établissements scolaires de Biéville-Beuville, Epron et Sartilly ne sont pas concernés par le dispositif de garde des enfants, les arrêtés préfectoraux restant en vigueur.

    Une fiche explicative vous présente les modalités concrètes d’accueil.

    [bouton] Fiche explicative [/bouton]

    [bouton]Site de l'ARS Normandie : Coronavirus Covid-19 : Garde des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire[/bouton]

     

  • En savoir plus
    Prélèvements COVID-19

    Le 30 Mars 2020

    En   phase   épidémique,   les   patients   présentant   des   signes   de   Covid-19   ne   sont   plus systématiquement  classés  et  confirmés  par  test  biologique  (RT-PCR  SARS-CoV-2).   

    Seuls  font encore l’objet de tests systématiques pour recherche du virus SARS-CoV-2 :

    • Les patients hospitalisés pour un tableau clinique évocateur de Covid-19 afin de valider le diagnostic et éviter la transmission par des mesures d’isolement et d’hygiène appropriées;
    • Les 3 premiers patients résidant en EHPAD et en structures collectives hébergeant des personnes  vulnérables  présentant  un  tableau  clinique  évocateur  de  Covid-19  afin  de confirmer un Covid-19 dans un contexte d’infection respiratoire aigüe basse d’allure virale ou bactérienne ;
    • Tous les professionnels de santé dès l’apparition des symptômes évocateurs de Covid-19 dont les médecins libéraux ;
    • Les personnes à risque de formes graves et présentant des symptômes évocateurs de Covid-19 ;

    [bouton]Annexe 2 précisant les personnes à risque de formes graves[/bouton]

    • Les femmes enceintes symptomatiques quel que soit le terme de la grossesse ;
    • Les donneurs d’organes, tissus ou cellules souches hématopoïétiques.

    Pour les autres patients symptomatiques, l’examen clinique devient majeur dans l’identification et la bonne orientation des patients Covid-19. 

    Il y a plusieurs possibilités de tests :
    - Pour les patients à l’hôpital ou avec signes de gravité, ces tests seront réalisés dans les hôpitaux.
    - Pour les autres patients répondeurs aux critères de dépistage, il est possible d’être testé dans les laboratoires en ville, sur prescription médicale. Les prélèvements seront réalisés à domicile ou au laboratoire. Les patients ne doivent en aucun cas se rendre directement dans les laboratoires de biologie, mais les appeler au préalable. Des précisions complémentaires vous seront apportées dans les prochains jours.

    Attention, pour certains laboratoires de ville, les résultats peuvent demander de 8 à 10 jours.

    [bouton]Liste des laboratoires de ville en Normandie COVID-19 - au 30 mars 2020[/bouton]

    Pour autant, il semblerait qu'il existe une rupture concernant les principes actifs permettant de réaliser les prélèvements rendant difficile, voir impossible, la réalisation effective des prélèvements en ville.

    [bouton]Recommandations aux professionnels de santé en charge des prélèvements de dépistage RT-PCR[/bouton]

    [bouton]Prise en charge en ville des patients symptomatiques en phase épidémique de COVID-19[/bouton]

    [bouton]Priorisation des tests diagnostiques du COVID-19[/bouton]

  • En savoir plus
    Télémédecine

    Le 27 Mars 2020

    Pendant la période de l’épidémie, toutes les téléconsultations, quel qu'en soit le motif, sont prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, ce qui en simplifie la facturation.

    Plusieurs fiches sont à votre disposition pour vous faciliter la facturation de ce nouvel acte de téléconsultation :

    [bouton]Fiche médecins - Recours à la téléconsultation dans le cadre de l'épidémie de Coronavirus - Version du 18 mars 2020[/bouton]

    [bouton]Fiche médecins - Covid-19 : la téléconsultation simplifiée – Facturation en métropole[/bouton]

    [bouton]Suivi en téléconsultation d'un patient présentant une infection respiratoire Version du 19 mars 2020[/bouton]

    Le principe est que les mêmes majorations qui s’appliquent aux consultations en présentiel s’appliquent également aux téléconsultations (majorations week-end et jours fériés).

    Le téléservice ADRi facilite la facturation de l’acte de téléconsultation, il est préconisé d’y faire appel. C’est le moyen sûr et fiable de pratiquer le tiers payant intégral.

    LIGNES DIRECTRICES POUR LA PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PATIENTS SYMPTOMATIQUES EN PHASE EPIDEMIQUE DE COVID-19

    [bouton]Suivi en téléconsultation d'un patient présentant une infection respiratoire à COVID-19 en médecine générale[/bouton]

    [bouton]Questionnaire initial type pour patient COVID-19 en (télé)-consultation pour orientation : aide au diagnostic et à la prise de décision d'orientation (domicile ou hospitalisation) - Questionnaire suivi patient COVID-19 en téléconsultation[/bouton]

    Source : Ministère de la Solidarité et de la Santé

     

    [bouton]En Normandie, lancement de la plateforme Dr@kkar[/bouton]

  • En savoir plus
    Numéros et contacts utiles

    Le 3 Avril 2020

    Pour recevoir toutes les informations actualisées concernant la gestion du COVID-19 en Normandie, envoyer un mail à [email]contact@urml-normandie.org[/email] pour recevoir toutes nos communications ! Vous pouvez également vous inscrire directement par le formulaire en ligne disponible ici

    L’Agence régionale de santé de Normandie a mis en place un numéro unique à joindrepour les usagers et les professionnels de santé : 02 31 70 96 96

    Une équipe dédiée de l’Agence répond à vos questions sur le Covid19 du lundi au dimanche de 9h à 18h.

    Vos patients ne nécessitant pas de conseils médicaux peuvent s’adresser pour toute question au numéro vert 0 800 130 000 mis en place 24h/24 et 7j/7.

    Vous pouvez également vous tenir informé sur le compte du Gouvernement sur WhatsApp en cliquant ici, ou en enregistrant le numéro "07 55 53 12 12" au nom de Gouvernement puis en envoyant à ce contact un message sur l'application pour commencer la discussion.

    Attention, la plateforme téléphonique et le bot WhatsApp ne dispensent pas de conseils médicaux.

    L’éducation nationale en région Normandie a mis en place un numéro pour répondre aux questions – 02.31.30.08.40 accessible de 8h30 à 12h30 et de 13h00 à 17h30.

    Numéro unique d'appel pour les professionnels de santé libéraux concernés par un arrêt de travail pour leur propre situation

    09 72 72 21 12  (numéro non surtaxé, service gratuit et prix de l’appel)

    Préfecture du Calvados – Cellule d’information du public –  8h00 à 20h00 – 02.31.30.67.60

    Plateforme téléphonique SOS KINES NORMANDS - 02 35 71 70 82 pour les patients et les professionnels de santé de 9h à 18h, 7 jours sur 7 pour avoir les coordonnées du kinésithérapeute disponible le plus proche de chez eux.

    Astreinte régionale de Soins Palliatifs : 02 14 99 00 51

    Si je suis étudiant en santé et volontaire, je signale ma disponibilité à mon Université pour aider à la gestion de crise en appui aux équipes médicales mobilisées face à l’épidémie (exemple : appui aux centres 15 pour la gestion des appels téléphoniques, renfort dans les PSLA, MSP, Cabinets en Normandie).

     

    [bouton] Site internet de l’ARS Normandie [/bouton]

    [bouton] Site internet du Gouvernement [/bouton]

    [bouton] Site internet Santé Publique France [/bouton]

    [bouton] Site internet du Ministère des solidarités et de la Santé [/bouton]

Inscrivez-vous et recevez directement les informations concernant le COVID-19




















Je souhaite m’inscrire aux informations de l’URML Normandie et recevoir toute l’actualité régionale concernant le COVID-19.


Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire veuillez consulter notre politique de confidentialité.


Communiqué N°11 – COVID-19 – URML Normandie, le 4 avril 2020

Chers Amis,

La vague …?

Il semble que la Normandie reste à ce jour relativement épargnée.
Il semble que le déclenchement du confinement le 17 mars, institué à un moment où la circulation virale dans notre région était modérée, produise ses effets. Un plateau serait-il atteint ?

Mais bien évidemment, nous restons tous en alerte et maintenons un haut degré de vigilance.

Cette période est paradoxalement difficile avec une activité effondrée dans tous les cabinets des 5 départements.

L’URML Normandie reste mobilisée comme au 1er jour de cette crise afin d’apporter informations et aides à tous les médecins libéraux, et défendre leurs interêts quotidiennement auprès de l’agence régionale de santé et des pouvoirs publics.

Dans ce contexte particulier, je souhaite vous inviter à vous former et utiliser la nouvelle plateforme de télémédecine « Dr@kkar » , lancée cette semaine par l’URML Normandie. Cette plateforme indépendante mise à votre disposition est, conçue et développée, par et pour les seuls médecins libéraux de Normandie. Elle vous autorise une pratique aisée de la téléconsultation en « visio », la téléconsultation instrumentée et demain la télé-expertise.

Je vous laisse découvrir le contenu de l’ Info-URML n°11 Covid-19.

Amitiés,
Dr Antoine LEVENEUR
Président de l’URML Normandie

 

 

Communiqué N°10 – COVID-19 – URML Normandie, le 27 mars 2020

Les chiffres

En Normandie, 912 personnes ont été testées positives au COVID-19, et ce au 27 mars 2020 sur un total de 5 519 prélèvements (soit 16,5% de positivité).

314 personnes sont hospitalisées, dont 91 en réanimation :

  • 65 personnes hospitalisées dans le Calvados
  • 39 personnes hospitalisées dans l’Eure
  • 25 personnes hospitalisées dans la Manche
  • 15 personnes hospitalisées dans l’Orne
  • 170 personnes hospitalisées dans la Seine-Maritime

Parmi elles, 25 personnes sont décédées en établissement de santé (17 hommes et 8 femmes, avec un âge médian de 80 ans).

Depuis début mars, 73 personnes sont sorties d’un établissement de santé.


Masques chirurgicaux et FFP2

Consultez le DGS-Urgent du 27 mars 2020


Typologie de patients COVID-19

  • Groupe 1 : Patient avec symptôme ORL, sans fièvre, sans signe respiratoire et sans comorbidités : Pas de consultation, se surveiller sur 14 jours.
  • Groupe 2 : Patient avec symptôme ORL, sans fièvre, sans signe respiratoire mais avec comorbidités : Consulter en médecine générale*.
  • Groupe 3 : Patient avec signes respiratoires, de la fièvre sans dyspnée ni signes de mauvaise tolérance ni comorbidité importante : Consulter en médecine générale*.
  • Groupe 4 : Patient avec signes respiratoires importants, de la fièvre, essoufflé mais sans comorbidité importante : Orienter vers le 15.
  • Groupe 5 : Patient avec signes respiratoires, de la fièvre et des comorbidités importantes : Orienter vers le 15.

* Consultations en présentiel ou visio selon les cas…


Téléconsultations – Quelle prise en charge et comment facturer ?

Par ailleurs, pendant la période de l’épidémie, toutes les téléconsultations, quel qu’en soit le motif, sont prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, ce qui en simplifie la facturation.

Plusieurs fiches sont à votre disposition pour vous faciliter la facturation de ce nouvel acte de téléconsultation :

 Le principe est que les mêmes majorations qui s’appliquent aux consultations en présentiel s’appliquent également aux téléconsultations (majorations week-end et jours fériés).

Le téléservice ADRi facilite la facturation de l’acte de téléconsultation, il est préconisé d’y faire appel. C’est le moyen sûr et fiable de pratiquer le tiers payant intégral.


Permanence des soins pour les MK de Normandie

A la demande du Conseil Régional de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes

Afin d’aider au mieux les patients et les familles nécessitant des soins urgents, le conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes, en collaboration avec le réseau bronchiolite normand, met en place la plateforme téléphonique SOS KINES NORMANDS au 02 35 71 70 82 que les patients et les professionnels de santé pourront appeler de 9h à 18h, 7 jours sur 7 pour avoir les coordonnées du kinésithérapeute disponible le plus proche de chez eux.

Cliquez sur la Procédure


Prélèvements COVID-19

Il est désormais possible d’être testé dans les laboratoires en ville, sur prescription médicale pour certaines catégories de patients et les professionnels de santé (Cf. Prélèvements COVID-19). Les prélèvements seront réalisés à domicile ou au laboratoire. Les patients ne doivent en aucun cas se rendre directement dans les laboratoires de biologie, mais les appeler au préalable.

Attention, pour certains laboratoires de ville, les résultats peuvent demander de 8 à 10 jours.

Liste des laboratoires de ville en Normandie COVID-19 – au 19 mars 2020

Pour autant, il semblerait qu’il existe une rupture concernant les principes actifs permettant de réaliser les prélèvements rendant difficile, voir impossible, la réalisation effective des prélèvements en ville.


Numéro unique

L’Agence régionale de santé de Normandie a mis en place un numéro unique à joindre pour les usagers et les professionnels de santé :

02 31 70 96 96

Une équipe dédiée de l’Agence répond à vos questions sur le Covid19 du lundi au dimanche de 9h à 18h.

Communiqué N°9 – COVID-19 – URML Normandie, le 25 mars 2020

Chers Amis,

L’évolution quotidienne de la situation épidémique nous oblige à multiplier nos envois réactualisés. Vous trouverez ci-dessous des informations les plus exhaustives possibles, à ce jour.

Courage, cohésion et solidarité
Amitiés

Dr Antoine LEVENEUR
Président de l’URML Normandie


Cas COVID-19

Classe d’âge des cas 

<10 ans = 1% ; 10-19 ans = 1% ; 20-29 ans = 8% ; 30-79 ans = 87% ;

≥ 80 ans = 3%.

Symptômes par ordre de fréquence décroissant
Fièvre (83 à 98%. NB Jusqu’à 60% de patients apyrétiques dans des études avec moins de patients hospitalisés, température médiane = 37,75 à 38,3°C),

Toux (59 à 82%) habituellement sèche, dyspnée (31 à 55%), myalgies (11 à 44%), confusion (9%), céphalées (6 à 13%), maux de gorge (5 à 17%), rhinorrhée (4%), douleur thoracique (2%), diarrhée (3 à 10%), nausées vomissements (1 à 13%). 

NB : Des formes avec symptomatologie digestive (notamment diarrhées), état confusionnel, chutes, initialement non fébriles sont souvent au premier plan chez les personnes âgées.

Devant la recrudescence d’anosmies brutales sans obstruction nasale, parfois isolées qui pourrait être en relation avec le Covid-19, il convient de :

  • Toujours chercher ce symptôme devant un patient suspect de Covid-19 ;
  • En présence d’une anosmie sans obstruction nasale et avec une agueusie, le diagnostic de Covid-19 est à considérer comme vraisemblable et ces patients doivent être de facto isolés ;
  • Ne pas les traiter par corticoïdes inhalés ou per os et les lavages de nez sont décommandés, ils pourraient favoriser la dissémination virale ;

Personnes asymptomatiques

Des approches méthodologiques complexes ont estimé que la fraction des «infectés non répertoriés» (qui inclut des sujets asymptomatiques) serait de 86% (95% CI: [82%-90%]).

Sur les données du bateau de croisière Diamond Princess, le pourcentage de cas asymptomatiques a été estimé à 34,6% (95% IC : 29,4%-39,8%).

Sévérité

  • Formes modérées = 81%
  • Formes sévères = 14% (dyspnée, fréquence respiratoire ≥30/mn,
    SaO2≤ 93%, PiO2 <300, et/ou infiltrat pulmonaire > 50% en 24-48h),
  • Formes critiques = 5% (SDRA, choc septique, et/ou défaillance multiviscérale)

 

Temps médian de guérison clinique

  • Deux semaines pour les formes peu sévères

  • 3 à 6 semaines pour les formes graves

Retrouvez toutes ces informations sur le site Coronaclic – Plateforme mise en place par le CMG en lien avec le Ministère de la Santé

 

 

Communiqué N°8 – COVID-19 – URML Normandie, le 20 mars 2020

Chers Amis,

L’évolution quotidienne de la situation épidémique nous oblige à multiplier nos envois réactualisés. Vous trouverez ci-dessous des informations les plus exhaustives possibles, à ce jour.
Sachez par ailleurs que nous travaillons tous les jours auprès des pouvoirs publics afin d’obtenir enfin des masques FFP2 pour chacun d’entre vous.
Dès la semaine prochaine ? 
A suivre…

Courage, cohésion et solidarité 
Amitiés
Dr Antoine LEVENEUR
Président de l’URML Normandie

 

Communiqué N°7 – COVID-19 – URML Normandie, le 17 mars 2020

Chers Amis,
L’évolution quotidienne de la situation épidémique nous oblige à multiplier nos envois réactualisés. Vous trouverez ci-dessous des informations les plus exhaustives possibles, à ce jour.
Courage, cohésion et solidarité 
Amitiés
Dr Antoine LEVENEUR, Président de l’URML Normandie

Les chiffres

En France, 7 730 cas de coronavirus COVID-19 déclarés au 17 mars 2020. Parmi ces 7 730 cas, 175 patients sont décédés. 

Les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France (2 177 cas), le Grand-Est (1 820 cas), et la région Auvergne-Rhône-Alpes (710 cas). A partir du 17 mars 2020 à midi, pour 15 jours minimun, les déplacements sont interdits sauf exception.

En Normandie, 174 cas de COVID-19 déclarés au 17 mars 2020..

Devant l’augmentation du nombre de cas, la recherche systématique de contacts est devenue inutile. Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage. Seul le dépistage pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles et les professionnels de santé permet de prendre des mesures immédiates. Le point régional n’a donc pas pu être actualisé.(Cf. Prélèvements COVID-19)

 

Communiqué N°6 – COVID-19 – URML Normandie, le 15 mars 2020

Chers Amis,

Vous trouverez ci-dessous des informations les plus exhaustives possibles concernant la prise en charge de vos patients et l’organisation de vos cabinets.
La vague est arrivée en Normandie ce week-end.
Courage, cohésion et solidarité
Amitiés

Dr Antoine LEVENEUR
Président de l’URML Normandie


Les chiffres

En France, 5 423 cas de coronavirus COVID-19 déclarés au 15 mars 2020. Parmi ces 5 423 cas, 127 patients sont décédés. 

Les régions les plus touchées sont le Grand-Est (1 378 cas), l’Ile-de-France (1 209 cas) et la région Auvergne-Rhône-Alpes (523 cas). Le stade 3 est enclenché depuis le 14 mars 2020.

En Normandie, 143 cas de COVID-19 déclarés au 15 mars 2020, (57 dans le Calvados, 30 en Seine-Maritime, 28 dans la Manche, 25 dans l’Eure, 3 dans l’Orne). Parmi ces cas, 19 personnes sont hospitalisées et 1 patient est décédé le 6 mars.

Communiqué N°5 – COVID-19 – URML Normandie, le 13 mars 2020

Les chiffres

En France, 3 661 cas de coronavirus COVID-19 déclarés au 13 mars 2020. Parmi ces 3 661 cas, 79 patients sont décédés. 

Les régions les plus touchées sont le Grand-Est (699 cas), l’Ile-de-France (577 cas) et et Bourgogne-Franche-Comté (219 cas). Le stade 2 est renforcé dans les départements de l’Oise et du Haut-Rhin.

En Normandie, 68 cas de COVID-19 déclarés au 13 mars 2020, (10 dans la Manche, 20 dans le Calvados, 19 en Seine-Maritime, 17 dans l’Eure). 59 personnes sont prises en charge à domicile. Parmi ces 68 cas, 1 patient est décédé.

Communiqué N°4 – COVID-19 – URML Normandie, le 11 mars 2020

CE QUIL FAUT SAVOIR 747x518 - CORONAVIRUS <br>COVID-19

1 784 cas d’infection par le coronavirus COVID-19 ont été déclarés en France au 11 mars 2020.
Parmi ces 1 784 cas, 33 patients sont décédés

Les régions les plus touchées sont le Grand-Est (464 cas), l’Ile de France (334 cas) et l’AURA (211 cas).
Le stade 2 est renforcé dans les départements de l’Oise et du Haut-Rhin.


En Normandie,
39 personnes ont été testées positives au COVID-19
, (6 cas dans la Manche, 7 cas dans le Calvados, 15 cas en Seine-Maritime, 11 cas dans l’Eure).

35 personnes sont prises en charge à domicile.

Communiqué N°3 – COVID-19 – URML Normandie, le 6 mars 2020

577 cas d’infection par le coronavirus COVID-19 ont été déclarés en France au 6 mars 2020. Parmi ces 577 cas, 9 patients sont décédés.

Téléchargez :

Communiqué N°2 – COVID-19 – URML Normandie, 3 mars 2020

204 cas d’infection par le coronavirus COVID-19 ont été déclarés en France au 3 mars.
Parmi ces 204 cas et 4 patients sont décédés.

 

ARS LOGO Normandie150dpi - CORONAVIRUS <br>COVID-19

Direction de le Santé Publique – Pôle Veille et sécurité sanitaire

L’épidémie de COVID-19 est entrée dans une nouvelle phase sur le territoire national. Le passage en stade 2 annoncé le samedi 29 février 2020 correspond à l’identification de plusieurs chaines de transmission sur le territoire national même si la situation est très évolutive et hétérogène. Cette situation conduit à une adaptation de la stratégie nationale de lutte contre l’épidémie.

La priorité est donnée à l’identification des chaines de transmission et à l’isolement des contacts afin de freiner la propagation du virus sur le territoire national. Ce message précise ces adaptations et reprend les consignes actuellement en vigueur.

Communiqué N°1 – COVID-19 – URML Normandie, le 28 février 2020

Concernant les informations à délivrer aux patients, les personnes arrivant par vol direct ou indirect de Chine ou d’une zone où circule activement le virus – Chine (Chine continentale, Hong-Kong, Macao) / Singapour / Corée du Sud / Lombardie, Vénétie, Emilie-Romagne (trois régions d’Italie) / Iran, doivent pendant 14 jours :

  • Surveiller leur température 2 fois par jour
  • Porter un masque chirurgical en présence de leur entourage et en dehors du domicile
  • Réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées…) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements d’hébergement pour personnes âgées…)
  • Se laver les mains régulièrement.