URML Normandie

Pour une meilleure experience utilisateur
veuillez tourner votre smartphone

Actu / Nouveau Centre de lutte anti-tuberculeuse dans l’Orne
Actu / Nouveau Centre...
Toute l'actu

Nouveau Centre de lutte anti-tuberculeuse dans l’Orne

Toute l'actu

Publié le 23 mai 2019

ARS LOGO Normandie150dpi - Nouveau Centre de lutte anti-tuberculeuse dans l’Orne

 

Conformément à ses missions définies dans le code de santé publique, le Centre de lutte anti-tuberculeuse (Clat) est référent pour la coordination des enquêtes autour des cas de tuberculose et du dépistage de la maladie pour les groupes à risque.

En Normandie le taux de déclaration de tuberculoses en 2017 est de 6,2/100 000, contre 7,5/100 000 pour la France entière (dont  Mayotte, Ile de France et Guyane, régions à fortes incidence).

Cette situation nécessite néanmoins de mener une politique active de lutte antituberculeuse afin de réduire les disparités en matière de lutte anti-tuberculeuse et d’axer les stratégies pour les populations les plus touchées.

Il existe en effet un risque élevé de tuberculose parmi les populations ayant été en contact avec un cas contagieux, ayant vécu ou vivant dans un pays de forte incidence ou vivant dans des conditions favorisant la transmission (prisons, foyers d’hébergement, personnes en situation de précarité). Les personnes immunodéprimées et les enfants présentent un risque accru de passage de l’infection à la maladie.

(taux de déclaration : 40 à 500 cas pour 100 000 en population originaire de pays d’endémie, 270 à 1190 cas pour 100 000 pour les personnes migrantes selon les conditions d’immigration, 167 cas de tuberculose pour 100 000 pour les personnes sans domicile fixe, 107 cas de tuberculose pour 100 000 en maison d’arrêt).

Les acteurs du soin premier peuvent notamment être amenés à proposer un dépistage pour un patient présentant des facteurs de risque socio-médicaux ou diagnostiquer une tuberculose en cas de toux prolongée chez un patient présentant ces facteurs de risque.

Le Clat est amené à participer à la coordination du suivi et l’aide à l’observance de certains patients, cependant il n’a pas vocation à réaliser le suivi médico-biologique des patients atteints de tuberculose en routine.

Enfin le Clat, en lien avec les PMI et les Centres de vaccination du département, participe à la réalisation des vaccinations BCG pour les enfants à risque.